4 jours de trek dans l’Ubaye

Voilà un bon moment que je ne vous avais pas fait passer des nouvelles avec une belle galerie photos. Depuis le Maroc, aucun voyage. Oui déjà 5 mois sans être reparti à l’étranger, une folie !
Je suis resté en France pour préparer l’examen d’entré à la formation d’accompagnateur de moyenne montagne. Manqué de peu début juin mais bien content d’avoir validé la randonnée d’orientation et le QCM de connaissances, je n’ai qu’un entretien à préparer pour septembre. Alors en attendant voilà que je randonne un peu de partout.

Mais où aller ? J’avais besoin de faire 4 jours de rando avant septembre mais les cols des alpes du nord étaient encore bien enneigés. C’est alors que j’ai repensé à Delphine, rencontrée lors de la randonnée d’orientation (où on s’est rendu compte qu’on avait exactement la même carte), qui vit à côté de Barcelonette. Je ne connais absolument pas la région, alors en plus de l’accessibilité des cols (plus au sud donc moins de neige), c’est une belle occasion de découvrir de nouvelles montagnes.
Lundi 18 juin au soir, mon père me dit qu’il descend à Avignon le lendemain matin. Voilà une bonne occasion de commencer le stop plus loin que les portes de Lyon, c’est à dire depuis Valence. Ni une ni deux j’envoie un message à Delphine qui me répond que la porte sera grande ouverte malgré le faite qu’elle travaille. A noter quand même que l’on s’était parlé maximum 2-3 heures après notre course.
C’est donc tôt le matin que je pars pour Barcelonette en stop à travers le magnifique Diois. 10 voitures avec maximum 5 minutes d’attente, me voilà en avance sur mes prévisions ce qui me laisse le temps de faire mes courses et des demandes à l’office du tourisme et au PGHM sur l’état des cols enneigés. Au delà de 2700m la neige est encore bien présente et potentiellement dangereuse. Je change donc mon trajet avec les conseils de Delphine pour finir sur un tour à ma sauce.

Départ depuis le bas de la route du col de la Bonette en stop pour aller de l’autre côté. Malheureusement seulement quelques motos passent. Après environ 30 minutes d’attente une personne s’arrête pour me récupérer. Elle ne va pas jusqu’au col mais trois kilomètres en dessous donc autant y aller. On se rend compte que le col est de toutes façons fermé pour cause de course cycliste de l’autre côté. Voilà qui me fait changer mes plans une dernière fois. Je commence donc ma rando bien en dessous du col, environ 10 kilomètres avant le départ prévu. Ce n’est pas grave, je n’ai aucun impératif. La randonnée se passe tranquillement avec déjà des marmottes qui gambadent un peu partout. Le temps est très nuageux mais vu que la météo a annoncé des orages chaque après midis, j’ai de la chance de ne pas avoir de pluie. Je m’arrête au lac de derrière la croix, superbe spot pour faire de la photo. Je passe environ deux heures à essayer de m’approcher des petites marmottes nées cet hiver qui ne font que se battre à quelques dizaines de mètres de la tente. 21h, le brouillard tombe mais je mets quand même le réveil à minuit. Coup de chance, quand je me relève, je me retrouve avec un ciel entièrement dégagé pour apprécier une timide voie lactée et même une étoile filante !
Les jours suivants se font autour de lacs turquoises au milieu d’alpages fleuris. Les marmottes se comptent par dizaines alors que les randonneurs sont encore très peu nombreux. La météo est relativement bonne. Pas de pluie et une forte chaleur atténuée par les nuages.
Pendant le troisième jour, je suis tombé nez à nez avec une marmotte qui avait l’air plutôt curieuse. En m’asseyant sur le bord du chemin, je l’ai vue se rapprocher jusqu’à venir lécher mon pantalon et ma main. Première fois que je touche une marmotte !
Mais dans les belles surprises il y a aussi la rencontre avec un vieux monsieur en voiture sur le chemin à quelques kilomètres de la fin de ma randonnée. Après avoir discuté un peu de fleurs (il venait voir des papillons et des sceaux de salomon) je lui fait part de mon envie de voir un Sabot de Venus, orchidée très rare. Il me répond: “vous m’êtes sympathique, attendez moi ici quelques minutes, je repasse vous prendre pour aller voir le seul que je connaisse dans la vallée”. Coup de chance il était en fleur ! Et en plus de ça on a le droit à 4 magnifiques Lys dans une petite clairière juste à côté.

Quatre jours magnifiques dans des montagnes que je ne connaissais pas, rendus possible grâce à Delphine qui m’a fait confiance et m’a accueilli même si on se connaissais peu. Merci encore ! Prochaine fois que je descend on fera un sommet au dessus de 3000m 😉

4 thoughts on “4 jours de trek dans l’Ubaye”

  1. Bien sur que je suis contente de me balader avec toi par l’image et les commentaires…
    Continue dans la voie que tu as choisie et bonne chance :
    Sois prudent quand même
    Bisous
    Mam

Laissez un commentaire !